Après la cérémonie d’inauguration de la Val’Box, le 22 juin 2021 à Siteu, la Commune de Dschang continue de célébrer les acteurs et les partenaires qui ont appuyé l’initiative qui accueille le process de tri modulaire et autonome des déchets aujourd’hui. L’Exécutif de la Mandature des défis est pleinement conscient que n’eurent été les apports et appuis multiformes de ces partenaires, la Val’Box n’aurait pas eu de cadre pour son expérimentation sur le territoire communal. Les autorités et autres invités à la cérémonie du 22 juin sont repartis de Siteu informés et sensibilisés au sujet de ces soutiens que le Maire Jacquis Gabriel Kemleu a pris le soin de détailler dans son allocution de circonstance.
Au rang de ces partenaires, il y a l’Union Européenne qui, après avoir financé le projet de Maitrise, de la Gestion, du Traitement et de la Valorisation des déchets solides municipaux (MaGeTV) est restée aux côtés de Dschang pour d’autres problématiques, notamment l’accès à l’eau potable (PIGeDEA). L’Ambassadeur de cette institution au Cameroun était représenté par Sébastien Bergeon, chargé d’affaire à la délégation de l’Union européenne (UE) au Cameroun, qui a fait observer dans son allocution circonstancielle que la mise en œuvre d’initiatives, telle celle inaugurée le 22 juin 2021 coûte à terme moins cher comparativement à l’enfouissement direct des déchets. « ….Nous nous félicitons de voir que le travail effectué par monsieur le Maire et toute l’équipe de l’AMGeD depuis bientôt quatorze (14) ans ait porté ses fruits. Sans le travail et le dévouement de toute l’équipe chargée de mettre en œuvre le projet de maitrise, du traitement et de la valorisation des déchets entre 2014 et 2020, cette nouvelle infrastructure n’aurait en effet probablement jamais vu le jour. L’Union Européenne est donc fière d’avoir pu contribuer à une meilleure gestion des déchets dans la ville de Dschang… » a lancé Sébastien Bergeon.
En finançant en effet en 2014 le projet MaGeTV, C’est l’Union Européenne qui a permis à la Commune de Dschang de passer du stade de projet pilote à une initiative qui embrasse aujourd’hui tous les déchets produits sur son territoire et qui donne à cette municipalité d’avoir un moyen plus prolifique comme Val’Box pour faciliter l’étape tri de son initiative.
C’est dans le cadre de ce projet que la deuxième plateforme de compostage a été construite à Siteu et plus de 60 jeunes recrutés pour l’activité. C’est d’ailleurs cette plateforme qui abrite la Val’Box aujourd’hui. En outre, l’AMGED, l’établissement public communal qui a pris en main la gestion des déchets au lendemain de la fin des ex-projets de gestion des déchets (porté par ELANS et TOCKEM) et de compostage (porté par Era-Cameroun) a été créé dans le cadre de cette action soutenue à hauteur de 228 millions de FCFA par l’Union Européenne.
Sous la houlette de l’Agence Municipale de Gestion des Déchets, un schéma directeur a été élaboré avec l’appui technique de Gevalor, aujourd’hui Great, pour la gestion des déchets à Dschang. Et la pratique de compostage telle que menée à Dschang de nos jours s’est beaucoup améliorée entre 2014 et 2020, période de mise en œuvre de ce projet. C’est aussi dans le cadre de ce projet que Dschang a expérimenté le compostage communautaire, une pratique qu’elle a importée de la Métropole Nantaise. C’est dire que l’Union Européenne a été pour beaucoup dans la mise en place de l’initiative qui fait la COM de la Commune de Dschang aujourd’hui.
CDB