𝙐𝙣𝙚 𝙘𝙖𝙣𝙣𝙚 𝙗𝙡𝙖𝙣𝙘𝙝𝙚, 𝙟𝙪𝙨𝙩𝙚 ç𝙖 𝙚𝙩 𝙩𝙤𝙪𝙩 𝙡𝙚 𝙗𝙞𝙚𝙣 𝙦𝙪𝙚 𝙘𝙚𝙡𝙖 𝙥𝙚𝙪𝙩 𝙥𝙧𝙤𝙘𝙪𝙧𝙚𝙧 à 𝙪𝙣𝙚 𝙥𝙚𝙧𝙨𝙤𝙣𝙣𝙚 𝙣𝙤𝙣 𝙤𝙪 𝙢𝙖𝙡𝙫𝙤𝙮𝙖𝙣𝙩𝙚
C’était au départ un geste naturel de la part du Maire de la Commune de Dschang à Elvis Wamba, non-voyant. C’est l’effet produit par ce geste qui a attiré les attentions à l’hôtel de ville de Dschang ce lundi 26 avril 2021 et qui nous a inspirés cette communication. Cet étudiant à l’Université de Dschang en Faculté de Sciences Juridiques et Politiques, niveau II a perdu sa canne blanche à la suite de l’inattention d’un usager de la route qui n’est peut-être pas sensibilisé au sujet des gestes et autres signes émis par les personnes mal et non-voyantes. Aussi il est bon de savoir que les stationnements désordonnés observés à plusieurs carrefours de la ville de Dschang constituent un grand danger pour ces camerounais à part entière.
Généralement, il est difficile de ne pas considérer une personne mal ou non-voyante comme une charge. Dans beaucoup de pays, certains sont obligés de mendier pour survivre. Il existe très peu de politiques et de moyens réservés à leur insertion dans le tissu social. Au Cameroun, la situation a un peu évolué grâce aux organisations comme le centre des Jeunes Aveugles de Dschang qui ont pu avec le temps, former et contribuer à en insérer des milliers dans la société. On retrouve malgré les efforts du Gouvernement et les communes encore des non-voyants qui se déplacent avec des bâtons en bois ou qui se dirigent uniquement avec l’aide d’une autre personne. En Europe, la situation semble mieux maitrisée. Si ce n’est pas un chien-guide qui est l’accompagnateur, les malvoyants disposent souvent de la canne blanche qui est cet outil, pourtant très utile. La canne blanche permet non seulement à son utilisateur de se diriger mais aussi de communiquer avec les personnes environnantes. Malheureusement, très peu parmi nous ont appris à reconnaître et à interpréter les signes d’un utilisateur de la canne blanche. Souvent nous préférons même détourner le regard. En attendant de vous proposer des contenus didactiques au sujet de ces signes, nous vous proposons la scène durant laquelle Elvis a perdu sa canne blanche et le mécanisme par lequel il est passé pour toucher le Maire de la Commune de Dschang qui lui a remis une nouvelle, touche neuve ce lundi 26 avril 2021.
𝗦𝗧𝗚 : 𝗕𝗼𝗻𝗷𝗼𝘂𝗿, 𝗲𝘁 𝗾𝘂𝗶 ê𝘁𝗲𝘀-𝘃𝗼𝘂𝘀 ?
𝗪𝗮𝗺𝗯𝗮 𝗘𝗹𝘃𝗶𝘀 : Merci bonjour. Je suis Wamba Elvis, étudiant à l’Université de Dschang en Faculté de Sciences Juridiques et Politiques, niveau II.
𝗦𝗧𝗚 : 𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗲𝗺𝗺è𝗻𝗲 à 𝗹𝗮 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗲 𝗮𝘂𝗷𝗼𝘂𝗿𝗱’𝗵𝘂𝗶 ?
𝗪𝗮𝗺𝗯𝗮 𝗘𝗹𝘃𝗶𝘀 : Je suis venu à la commune aujourd’hui parce que j’avais un problème de canne blanche. Quand j’étais en train de me déplacer, il y a eu une voiture qui a piétiné ma canne blanche. Alors, j’ai donc écrit à monsieur le maire de la Commune de Dschang. Et Monsieur la maire a répondu favorablement à mon problème et m’a offert une nouvelle canne blanche pour me permettre de me déplacer aisément.
𝗦𝗧𝗚 : 𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗲 ç𝗮 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗱𝗲 𝗿𝗲𝗰𝗲𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗰𝗮𝗻𝗻𝗲 𝗯𝗹𝗮𝗻𝗰𝗵𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗲𝘀𝘁 𝗿𝗲𝗺𝗶𝘀𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲 𝗺𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗮𝘂𝗷𝗼𝘂𝗿𝗱’𝗵𝘂𝗶 ?
𝗪𝗮𝗺𝗯𝗮 𝗘𝗹𝘃𝗶𝘀 : Alors, je suis vraiment très content ; très joyeux même ; parce que le maire me l’a remise officiellement. Et je veux demander au maire, de toujours continuer, pas seulement avec moi, mais également avec les autres qui seront dans le besoin ; parce que voyez-vous, la canne blanche est tellement importante pour la personne mal ou non voyante. il faut qu’il sache que je suis vraiment très content pour ma canne qu’il m’a donnée ; parce que vraiment il m’a sorti d’une situation que je ne savais pas si un jour je pouvais m’y en sortir ; puisque ma canne, elle coûte très cher. Alors je dis infiniment merci au maire. Vraiment que le Dieu Tout Puissant lui rende le centuple de ce qu’il vient de me donner. Et qu’il sache que je vais utiliser cette canne à bon escient.
𝗦𝗧𝗚 : 𝗤𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗹𝗮 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝗲 𝗵𝗶𝘀𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝘀𝗰è𝗻𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗽𝗲𝗿𝗱𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗰𝗮𝗻𝗻𝗲 𝗯𝗹𝗮𝗻𝗰𝗵𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗮𝘃𝗶𝗲𝘇 ?
𝗪𝗮𝗺𝗯𝗮 𝗘𝗹𝘃𝗶𝘀 : Alors un matin, j’étais en train d’aller au cours, puisque j’avais des travaux dirigés. J’étais donc en train de me déplacer au niveau de l’entrée campus. Avec l’embouteillage, et les motos qui garent partout, … ce n’était pas aussi très aisé pour moi de me déplacer dans un tel environnement. Et pendant donc que je faisais l’effort pour avancer, une voiture est passée à ma droite, et a marché sur ma canne. C’est à ce moment que le fil qui est au milieu de la canne s’est immédiatement coupée. C’est ainsi que la canne que je possédais n’était plus utilisable.
𝗦𝗧𝗚 : 𝗘𝘁 𝗱’𝗼ù 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗲𝘀𝘁 𝘃𝗲𝗻𝘂𝗲 𝗹’𝗶𝗱é𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗮𝗰𝘁𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗺𝗮𝗶𝗿𝗲 ?
𝗪𝗮𝗺𝗯𝗮 𝗘𝗹𝘃𝗶𝘀 : C’est le maire qui nous avait lui-même donné son contact puisque j’étais avec un camarade, et nous sommes venus rencontrer le maire pour lui faire part de nos œuvres ; puisque nous faisons aussi dans les œuvres d’art. C’est donc à cette occasion que nous avons fait sa connaissance, et nous avons échangé de contacts ce jour-là.