Un atelier dā€™Ć©valuation du niveau de rĆ©alisation, du projet ENTER a servi de prĆ©texte, pour informer le maire des tenants et des aboutissants, de ce partenariat dont les populations rurales de Dschang sont bĆ©nĆ©ficiaires.

Les ONG ARCS (Culture solidaire), en Italie, et ACREST (Centre africain des Ʃnergies renouvelables et des technologies appropriƩes), au Cameroun, se sont retrouvƩs en fin de matinƩe du mercredi 8 juillet 2020, Ơ Dschang, en compagnie des autres partenaires impliquƩs.

Le but de cette rencontre a Ć©tĆ© dā€™Ć©valuer le niveau dā€™exĆ©cution, des activitĆ©s dĆ©jĆ  menĆ©es par le projet ENTER, dont elles sont les acteurs principaux. Le prĆ©texte de cet atelier a Ć©tĆ© mis Ć  profit, pour planifier lā€™ensemble du travail qui reste encore Ć  faire. Cette assise a Ć©tĆ© initiĆ©e dans le souci de rĆ©pondre, au souhait du maire de sā€™imprĆ©gner de la marche de ce partenariat.

Dans son mot dā€™ouverture des Ć©changes, š‘·š’“ š‘¬š’Žš’Šš’š’† š‘»š’†š’Žš’ˆš’š’–š’‚, premier adjoint, reprĆ©sentant š‘±š’‚š’„š’’š’–š’Šš’” š‘²š’†š’Žš’š’†š’–, maire, empĆŖchĆ©, a saluĆ© le projet dont Ā« La mise en œuvre sā€™inscrit, dans le programme dā€™amĆ©lioration de lā€™offre en eau potable, qui constitue un des axes fondamentaux de prĆ©occupations de [leur] mandat, aux cĆ“tĆ©s : de la couverture en Ć©lectricitĆ© des zones rurales ; du dĆ©senclavement des quartiers dā€™accĆØs difficile ; de lā€™assainissement solide et liquideā€¦ Ā»

š‘ŗš’Šš’Žš’š’ š‘·š’Šš’†š’“š’“š’† š’€š’š’š’•š’–, point focal ACREST au sein du projet, sā€™est penchĆ© sur les raisons inattendues, qui ont Ć©tĆ© Ć  lā€™origine du non-respect de la programmation du chronogramme arrĆŖtĆ© :

Ā« Deux semaines aprĆØs que les rĆ©alisations physiques ont commencĆ© Ć  sortir de terre : Ć  Fotchouli, Ć  Atoupouh, Ć  Atoumetoh, Ć  Ngoua, la pandĆ©mie Ć  COVID-19 a cassĆ© lā€™Ć©volution des chantiers. Et les Ć©quipes de travail ont Ć©tĆ© contraintes de ralentir leurs actions, dans le souci de respecter les rĆØgles de sĆ©curitĆ© sanitaire prĆ©ventiveā€¦ Ā»

Pour š‘®š’†š’š’“š’ˆš’†š’” š‘“š’š’…š’†š’”š’•š’† š‘“Ć©š’Œš’–š’Š, directeur de lā€™Agence municipale de lā€™eau et de lā€™Ć©nergie (AMEE), Ā« Cette interruption forcĆ©e des activitĆ©s a eu nĆ©anmoins le mĆ©rite, de montrer quā€™ENTER pouvait apporter sa contribution, Ć  la lutte contre le coronavirus, dans les diffĆ©rentes communes oĆ¹ il opĆØreā€¦Ā»

Au cours de lā€™atelier, les Ć©tudiants formĆ©s pour garantir la pĆ©rennisation des investissements rĆ©alisĆ©s, par le projet, ont dit un mot sur leur formation. Dā€™aprĆØs š‘®š’–š’š š‘Øš’š’‚š’Šš’ š‘µš’ˆš’–š’†š’…š’‹š’Šš’, Ć©tudiant parlant au nom de ses camarades, notre apprentissage a Ć©tĆ© axĆ© sur Ā« Lā€™Ć©tude des techniques : de recherche, de captage, de traitement, de stockage et de distribution durable dā€™eau, tant en quantitĆ© quā€™en qualitĆ©ā€¦Ā»

Et pour atteindre cet objectif ambitieux, les Ć©tudiants ont dĆ» se soumettre Ć  des cours thĆ©oriques et pratiques : de gĆ©nie civil, dā€™hydraulique, dā€™Ć©nergie. Du moment oĆ¹ ils sont appelĆ©s Ć  assurer lā€™interface, entre les populations bĆ©nĆ©ficiaires et lā€™Ć©quipe du projet, le programme de formation a tenu Ć  les outiller Ć©galement Ć  lā€™animation communautaire, et au montage de projets.

Ā« šƒĆØš¬ š„šš š«Ć©šØš®šÆšžš«š­š®š«šž ššžš¬ šŸš«šØš§š­š¢ĆØš«šžš¬, š­šØš®š¬ š„šžš¬ šœš”ššš§š­š¢šžš«š¬ š„ššš§šœĆ©š¬ šššÆššš§šœšžš«šØš§š­ ššš® š©ššš¬ ššž šœš”ššš«š šžā€¦Ā»

A lā€™issue des Ć©changes, š™ƒš™¤š™§š™©š™šš™£š™Øš™š š™†š™–š™¢š™™š™šš™¢ š™ˆš™žš™©š™˜š™š™šš™¢, chef de bureau des affaires gĆ©nĆ©rales Ć  la dĆ©lĆ©gation dĆ©partementale de lā€™Eau et de lā€™Ć©nergie, MINEE, de la Menoua, a livrĆ© le sentiment qui lā€™animait : Ā« En tant que MINEE, nous sommes satisfaites de ce quā€™on nous associe Ć  toutes les rĆ©unions, dont les rĆ©sultats sont rĆ©guliĆØrement Ć©valuĆ©s.

Ā» Cependant, nous souhaitons ĆŖtre plus intimement impliquĆ©, dans la gestion des aspects sensibles telles les Ć©tudes de faisabilitĆ©. Le motif essentiel de ce souhait tient en la disponibilitĆ©, en notre dĆ©lĆ©gation, des ressources humaines nĆ©cessaires Ć  la bonne rĆ©alisation, des projets de ce typeā€¦ Ā»

MalgrĆ© lā€™absence de š™ˆš™šš™Øš™Øš™žš™£š™– š˜¾š™–š™”š™¤š™œš™šš™§š™¤, chef du projet, dont lā€™empĆŖchement bloque tout dĆ©caissement au-delĆ  dā€™un certain montant, š™‚š™”š™¬š™–š™™š™®š™Ø š˜æš™Ÿš™–š™©š™žš™¤, responsable financier dā€™ENTER, a rassurĆ© les participants de la viabilitĆ© du projet :

Ā« Le chef du projet nous a chargĆ©e de dire que dĆØs la rĆ©ouverture des frontiĆØres, il nous rejoindra trĆØs rapidement ici Ć  Dschang. Et dĆØs lors, tous les chantiers dĆ©jĆ  lancĆ©s avanceront au pas de charge, malgrĆ© les perturbations dues au nouveau virus Ć  couronneā€¦ Ā»

Le projet ENTER a Ć©tĆ© conƧu pour amĆ©liorer lā€™accessibilitĆ© Ć  lā€™eau potable, des populations vivant en zones rurale, Ć  travers la construction de vingt mini rĆ©seaux dā€™eau : Ć  Foumbot, Batcham et Dschang. ENTER est financĆ© par lā€™Agence italienne pour la coopĆ©ration au dĆ©veloppement (AICS), et est mis en œuvre par lā€™ONG ARCS, avec le concours de son partenaire local, lā€™ONG ACREST.

Roch Kenfack