Après avoir été officiellement coopté hier jeudi par Augustin Tamba, Président du bureau national du comité exécutif des CVUC comme expert CVUC sur les questions de développement local, Jacquis Gabriel Kemleu Tchabgou vient une fois de plus de voir ses efforts personnels et collectifs être reconnus et valorisés.
L’Association de la Presse pour la promotion et le Développement, vient de lui décerner la distinction de « Meilleur acteur du processus de Décentralisation au Cameroun » pour le compte de l’année 2020. Selon Jean Pierre Sabaté, Président de cette organisation basée à Yaoundé, le Premier Magistrat Municipal de Dschang s’est distingué parmi ses pairs et d’autres acteurs de la Décentralisation au courant de cette année qui a été marquée par une crise sanitaire pour laquelle il fallait de l’audace et être un homme de défis pour produire les résultats qui sont visibles sur le territoire communal de Dschang aujourd’hui.
Le deuxième prix est celui de « Meilleur Maire d’Afrique Centrale. Pour celui-ci, Linus Fogap, président du mouvement « Jeunesse panafricaine » a dit agir au nom de ses pairs la main sur le cœur. L’arrivée à Dschang de la toute première unité de tri modulaire et autonome de déchets en Afrique subsaharienne est venue couronner toute une année 2020 au cours de laquelle le chef de l’Exécutif Municipal les aura déjà marqués à travers moult réalisations.
En effet, devant l’ampleur du problème que connait la mise en œuvre de la Décentralisation aujourd’hui au Cameroun, une voie de solutions possibles consiste en la réorganisation et la re-allocation des compétences et des responsabilités. Et en tant que transfert des compétences aux échelons de proximité, Ia décentralisation apparait alors dans une dimension avant tout, utilitariste qui est celle avec laquelle elle est présentée et comprise jusqu’ici.
Comprise comme un processus politique de redistribution et de relocalisation des pouvoirs au sein de Ia société, cette décentralisation exige pour réussir une mutation des modes de gestion des affaires publiques et du rôle de chaque acteur. Et l’actuel Maire de la Commune de Dschang a le mérite de l’avoir compris. Les résultats de son action en moins d’un an passé à la tête de la Commune de Dschang ont certainement inquiété la sensibilité de ses concitoyens, et surtout de certaines Organisations de la Société Civile dont l’Association de la Presse pour la Promotion et le Développement et Jeunesse panafricaine.
De la campagne d’amélioration de l’offre en eau potable lancée pour résoudre un problème ponctuel, celui de la Covid-19 survenu au lendemain de la prise de fonctions des Maires du 9 février 2020 et un autre, celui de l’accès durable à l’eau potable à Dschang, aux multiples financements déployés en si peu de temps pour adresser de manière efficace la question énergétique dans la commune de Dschang, en passant par ses énergies propres déployées pour redorer le blason du plateau technique de l’hôpital de district de Dschang et d’autre formations hospitalières de la Commune, Jacquis Gabriel Kemleu Tchabgou a tout du plus grand magistrat municipal du monde, peut-on oser le dire. Et que dire de l’Energie déployée auprès des autorités administratives pour obtenir le site et surtout le financement pour la construction de la future cité municipale de Dschang ou alors du personnel communal qui, pour une première fois ont perçu leur salaire de décembre 2020 avant le 20 de ce dernier mois de l’année achevée, une bonne nouvelle qui est la résultante d’un ensemble de reformes prises et d’énergies déployées pour améliorer, élargir l’assiette fiscale et sécuriser le travail à la Mairie de Dschang.
C’est la salle des Actes de la Mairie qui a servi de cadre à cette sobre cérémonie qui s’est déroulée en présence des adjoints au Maire et des Conseillers Municipaux. Nous reviendrons dans les prochaines heures sur cette cérémonie avec les déclarations de ses acteurs.
CDB