La mise en œuvre du Programme Intercommunal de Gestion Durable de l’Eau et l’Assainissement depuis 2017 a permis de noter la pluralité et la diversité de systèmes de gouvernance de l’eau et l’assainissement de base implémentés dans les communes de Dschang, Fongo-Tongo, Nkong-Zem, Douala 5ème et Kye-Ossi, toutes engagées dans ce programme triennal financé par l’Union Européenne. Dans un souci de promotion de l’intercommunalité, Jacquis Kemleu Tchabgou, Maire de la Commune de Dschang a cru bon d’associer la Commune de Fokoué à l’étude commandée sur ces approches de gestion. La commune que dirige depuis 2013 Adrienne Demenou TAPAMO a en effet, elle aussi bénéficié la même année (2016 ndlr) d’un financement de l’Union Européenne pour mettre en œuvre un projet de gouvernance de l’eau aux objectifs similaires à ceux du PIGeDEA.
Un des résultats à mettre à l’actif du PIGeDEA est d’avoir contribué à la mise en place dans ses communes bénéficiaires des structures de gouvernance avec chacune des spécificités propres pour des objectifs et buts similaires, Une expérience fort enrichissante qu’il aura fallu consolider à travers une étude comparée de ces systèmes de gouvernance recensés dans les 6 communes, la vision étant de parvenir à un modèle pouvant faire l’unanimité et donner plus de résultats pour une nette amélioration du taux de desserte sur les territoires. Pour le Maire de Dschang, « Il s’agit là d’une importante avancée vers la modélisation des systèmes de gouvernance de l’eau dans les communes camerounaises et l’histoire retiendra que ce sont les communes du PIGeDEA et de l’ASEAF en général et la commune de Dschang en particulier qui furent laboratoires d’expérimentation des systèmes modélisés ». Le premier Magistrat Municipal de Dschang a, dans son mot d’accueil et d’ouverture des travaux, salué et magnifié ces importants efforts qui sont ainsi déployés au niveau stratégique pour que les collectivités territoriales décentralisées « adoptent le système de gouvernance de l’eau le mieux adapté sur le plan institutionnel notamment dans la mise en place des organes efficaces et efficients du service public de l’eau ».
Coordonnée par Dr Siméon Kenfack, Directeur des programmes de l’Association Africaine de l’Eau et Expert en gouvernance de l’eau, l’équipe des experts commis pour cette étude a su analyser et ressortir les acquis des deux projets, les problèmes rencontrés et les défis présents et futurs à surmonter, l’objectif à terme étant d’aider ces communes à être plus performantes dans le secteur de l’approvisionnement en eau potable des populations. L’analyse des enjeux de la gouvernance de l’eau sur la base de l’expérience des 6 communes a été faite sur les plan politique, économique et financière.
L’atelier qui avait pour cadre la salle des réunions de l’Hôtel Adys de Dschang a, permis dans la logique de participation prônée par l’édile de Dschang, aux différentes parties d’amender et d’enrichir cet excellent travail pour lequel Dr Siméon Kenfack s’est entouré de l’Ingénieur en Hydraulique Pierre Kengmene et de l’illustre Professeur agrégé de Science Politique, Joseph Keutcheu. C’est donc sous réserve de ces amendements que les résultats de cette étude ont été validées. Reste le document final que les experts s’empresseront de remettre sans délai aux ayants droit.