Jacquis Gabriel Kemleu a, lors du diner que l’institution qu’il dirige a offert à l’Ambassadeur de France et à l’immense délégation qui l’a accompagné, partagé avec son auditoire les grands traits de la coopération France-Cameroun à Dschang. Pour rester en conformité avec l’esprit de la randonnée, le diner culturel a eu lieu à la salle des fêtes du Palais Royal Foto.
Après avoir salué cette initiative que porte l’Ambassade de France depuis 2019 et qui permet à plus de 200 personnes d’aller à l’assaut du Cameroun profond, l’édile de Dschang a remercié les organisateurs du cyclotour pour avoir prévu l’arrêt sur Dschang, la deuxième plus grande ville de la Région de l’Ouest. « J’espère que ce petit séjour que vous passez à Dschang vous permettra d’expérimenter et d’apprécier son climat qui, avec sa géographie constituent ses premiers atouts. Demain, lorsque vous nous quitterez, vous aurez la possibilité sur le chemin, d’apprécier le relief pittoresque de notre ville ; un relief fait d’une alternance de collines et de vallées pour le bonheur et le plaisir de vos yeux et des amoureux de la nature ; un ensemble d’éléments qui, ajoutés à la moyenne de 1400 m d’altitude où nous nous trouvons nous offrent ce climat agréable équatorial qualifié « de mousson à faciès montagnard » par les scientifiques.”, a lancé le Maire de Dschang s’adressant ainsi à ces touristes qui ont, à la faveur du cyclotour-Route des Chefferies décidé de découvrir les merveilles de la région de l’Ouest à Vélo.
𝐋’𝐚𝐦𝐢𝐭𝐢é 𝐅𝐫𝐚𝐧𝐜𝐞-𝐂𝐚𝐦𝐞𝐫𝐨𝐮𝐧 𝐞𝐭 𝐬𝐞𝐬 𝐦𝐮𝐥𝐭𝐢𝐩𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐜é𝐥é𝐛𝐫é𝐞𝐬
Dschang est assurément l’une des villes camerounaises qui s’illustrent aujourd’hui sur le terrain de la coopération décentralisée, mécanisme sûr de financement des Collectivités territoriales décentralisées. Avec les bases et les solides fondations de l’amitié Nantes-Dschang, Dschang a eu accès à plusieurs autres guichets qui ont, pour la plupart des empreintes du trésor français et le Maire Kemleu a profité de la tenue du diner culturel qui a clôturé le passage du cyclotour-Route des Chefferies à Dschang, pour partager avec ses invités quelques clichés des réalités de la Coopération France-Cameroun dans la ville universitaire. «..Avec l’installation à Dschang de Val’Box, la première unité semi-automatique de tri des déchets en Afrique Subsaharienne, Dschang devient sans aucun doute une des destinations privilégiées des investissements Français au Cameroun. Je dois vous signaler que c’est le trésor Français qui a permis à l’entreprise française Ar-Val de nous doter de cette technologie qui rentre dans le cadre de notre projet de compostage lancé en 2010 grâce au Fonds Français pour l’Environnement Mondial. D’ailleurs notre décharge municipale qui jouxte la zone d’implantation de cette usine a été mise en place dans le cadre du projet Urbacam, porté dans notre pays par Nantes Métropole. Après l’Association Française ELANS, via son bras Camerounais Tockem, l’Union Européenne qui nous ont permis d’adresser sereinement cette problématique de gestion des déchets, c’est l’Agence Française de Développement qui nous soutient aujourd’hui afin que les résultats de ce projet soient plus probants. Pourquoi ne pas évoquer nos projets énergétiques notamment la microcentrale hydroélectrique de Lingang dont les travaux de génie civil viennent d’être lancés et pour lesquels nous bénéficions du soutien financier de l’AFD via Nantes Métropole ? La Coopération Nantes-Dschang est de par ses actions et le sérieux qui l’habite, l’une des plus fructueuses et nous nous devons de magnifier l’amitié France-Cameroun pour cette ouverture et le cadre planté. Notre Commune dispose aujourd’hui de 5 établissements publics, tous créés dans le cadre des projets inscrits dans le cadre de l’amitié France-Cameroun. C’est dire que les actions de cette historique coopération sont légion dans la ville que vous avez choisie pour l’escale de ce samedi du Cyclotour-Route des Chefferies ».
À 𝐃𝐬𝐜𝐡𝐚𝐧𝐠, 𝐒.𝐄. 𝐂𝐡𝐫𝐢𝐬𝐭𝐨𝐩𝐡𝐞 𝐆𝐮𝐢𝐥𝐡𝐨𝐮 𝐚 é𝐭é 𝐚𝐧𝐨𝐛𝐥𝐢 à 𝐥𝐚 𝐂𝐡𝐞𝐟𝐟𝐞𝐫𝐢𝐞 𝐅𝐨𝐭𝐨
À la fin du diner culturel, Sa Majesté MOMO Soffack Guy Bertrand a demandé l’attention des invités pour l’anoblissement de l’Ambassadeur de France au Cameroun. S.E. Christophe Guilhou a été fait Shu’fo To’oh(Ami du Chef Foto). À travers le collier et le bracelet traditionnels que le monarque a remis à l’épouse du diplomate français, celle-ci a été invitée à accompagner le groupe de ses deux compatriotes françaises qui travaillent en ce moment sur la scénographie du musée royal Foto.
Rappelons que les athlètes du cyclotour-Route des Chefferies sont arrivés à Dschang le samedi 27 février 2021 à 15heures 30 minutes après une escale culturelle et humanitaire à la chefferie Bafou. Ils ont été accueillis par le Maire Kemleu à Johnny Baleng pour un tour de ville qui a fini sa course au Musée des civilisations. Après la visite de ce chantre des civilisations camerounaises, l’Ambassadeur Christophe Guilhou et sa délégation ont été accompagnés par les autorités locales à l’esplanade de l’Alliance Franco-Camerounaise où une rencontre avec les étudiants était prévue. Et c’était le lieu pour le Chef de la diplomatie Française au Cameroun de réitérer l’attention qu’il porte à la marche et au fonctionnement de cette institution qui bat de l’aile depuis quelques années. « …Je suis également content très content d’être ici à l’Alliance Franco-Camerounaise…sachez que je suis très vigilant, je suis très exigent ; je regarde et j’ai beaucoup d’ambitions pour mon Pays, pour le Cameroun et pour Dschang, pour cette alliance ; sachez que je regarde ça de très très prêt, j’en attends les changements. J’ai demandé à monsieur Yann Lorvo, Conseiller à la coopération de mettre en œuvre ces changements pour améliorer davantage encore le fonctionnement de cette alliance et son rayement et son efficacité pour tous les habitants de Dschang, de toute la régions changements », a déclaré S.E. Christophe Guilhou.
Ici l’association les Mariannes de l’Ambassade de France a procédé à la redistribution des denrées de première nécessité aux jeunes étudiants présents.
Avant de rallier Kekem où le coup d’envoi de la dernière étape du cyclotour était prévu, S.E. Christophe Guilhou et la délégation qui l’accompagne se sont arrêtés à la falaise de Foréké-Dschang pour un recueillement sur le lieu du drame du 27 janvier 2021.