C’est la sentence prononcée le vendredi 1er octobre 2021 par le Gouverneur de la Région de l’Ouest, président du comité régional d’organisation du concours « Villes Propres » organisé par l’ONU HABITAT à travers le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain. Le prix attribué à la Commune de Dschang est celui de l’excellence pour ses réalisations dans le cadre de la campagne nationale d’Hygiène et de Salubrité Publiques, édition 2021. La cérémonie présidée par Awa Fonka Augustine a eu pour cadre la salle des conférences des services du gouverneur de la région de l’Ouest. Cette récompense de plus que reçoit la ville universitaire est la résultante des politiques innovantes en matière d’hygiène et salubrité publiques pilotées par l’exécutif municipal. Des politiques qui s’articulent autour de la gestion efficiente et efficace des déchets au niveau des ménages et les actions incessantes menées en matière d’assainissement de l’espace public urbain pilotées par l’agence municipale de gestion des déchets (AMGeD) sans oublier le déploiement spécial des techniciens du service de l’hygiène et salubrité. C’est le Prof TEMGOUA Emile, premier adjoint au maire de la Commune de Dschang qui a reçu le prix des mains du Gouverneur Awa Fonka Augustine. Le numéro 1 de la région a de ce fait félicité de manière solennelle les efforts remarquables que fournit la Commune de Dschang. Poursuivant, il a invité l’exécutif de la mandature des défis à persévérer dans tous les défis qu’il s’est donnés à l’entame de son mandat.
La seconde place qu’occupe la Commune de Dschang est le verdict rendu par une commission régionale de contrôle qui avait séjourné dans la ville de Dschang le mardi 27 juillet dernier. Au cours de cette mission d’inspection et d’annotation, la commission avait sillonné les marchés principaux de la ville Dschang, les deux formations hospitalières pilotes, les lycées et collèges et avait par ailleurs apprécié l’état de la voirie urbaine et celui des espaces verts et de loisirs de la ville. Au-delà de certaines cités qui disposent du service national de gestion de l’hygiène et salubrité pour assurer ces tâches, la municipalité de Dschang ne compte que sur son plan directeur de gestion des déchets de ménages confié à l’AMGeD et qui opère sur le terrain avec l’appui des OSC. Le concours « Villes propres » organisé par ONU HABITAT à travers le MINHDU a pour but de primer la première ville la plus propre et cette dernière devra représenter la région lors de la compétition au niveau national. Pour cette année encore, c’est la ville de Bangangté qui occupe la première marche du podium régional. Ce rang a d’ailleurs fait l’objet des nouveaux défis annoncé par le prof. Temgoua Emile face à la presse : « l’avantage de Dschang, c’est d’avoir un exécutif qui s’améliore au fil du temps. Et pour l’occasion, nous avons déployé tout l’arsenal en termes de protection de l’environnement, de l’embellissement de la cité ; toutes choses qui nous valent ce deuxième prix. Deuxième prix pour lequel on va davantage s’améliorer parce qu’il y a un concours en décembre au niveau régional et Dschang va renforcer son arsenal pour prétendre définitivement la première place……mais nous sommes en droit d’améliorer nos performances ». La course de Dschang pour le concours national « Villes propres » de l’ONU HABITAT s’achève ici, mais la ville touristique se met au défi d’occuper le premier rang régional en décembre prochain à l’occasion du concours régional de la ville la plus propre organisé par les services du Gouverneur.
D.TSAPGOU