C’est la substance de la rĂ©union technique de prĂ©sentation du projet Filets Sociaux aux forces vives de la Commune de Dschang Ă  laquelle la Salle des Actes de la Mairie Ă©ponyme a servi de cadre le 18 AoĂ»t 2021. Cette rĂ©union s’inscrit dans le cadre de la mission qu’effectue une Ă©quipe de l’UnitĂ© de Gestion dudit projet jusqu’au 22 AoĂ»t prochain Ă  Dschang. Elle est conduite par Patryck Bilounga, Responsable Informatique et du SystĂšme d’Information de Gestion dudit projet.
500 familles des dĂ©placĂ©s internes vivant dans la Commune de Dschang vont bĂ©nĂ©ficier d’un appui considĂ©rable du gouvernement dans le cadre de la poursuite de la mise en Ɠuvre des activitĂ©s du programme des transferts monĂ©taires d’urgences du projet filets sociaux d’ici la prochaine rentrĂ©e scolaire.
Dschang qui ne faisant pas partir de la carte de pauvretĂ© du MINEPAT, a Ă©tĂ© choisie avec plusieurs autres localitĂ©s de la rĂ©gion de l’Ouest, de la crise qui sĂ©vit dans les rĂ©gions du Nord-Ouest et Sud-Ouest.
La rĂ©union technique susmentionnĂ©e s’est tenue dans la salle des actes de l’hĂŽtel de ville de Dschang le mercredi 18 aout 2021. Elle a Ă©tĂ© prĂ©sidĂ©e par l’adjoint au Sous-PrĂ©fet de l’Arrondissement de Dschang, Franck ZE qui, a, dans son allocution de circonstance, rappelĂ© aux diffĂ©rentes sectorielles et invitĂ©s Ă  cette rencontre que : « la Commune de Dschang a Ă©tĂ© choisie parmi d’autres communes bĂ©nĂ©ficiaires de ce projet au profit de 500 mĂ©nages des dĂ©placĂ©s internes qui seront choisis Ă  partir des critĂšres de pauvretĂ© et de vulnĂ©rabilitĂ© avĂ©rĂ©s arrĂȘtĂ©s par notre communautĂ© ». Plus loin, il a prĂ©cisĂ© qu’en plus de la Commune de Dschang, beaucoup d’autres communes de la rĂ©gion de l’Ouest seront bĂ©nĂ©ficiaires tout aussi du mĂȘme nombre de mĂ©nages chacune pour ledit programme ; il s’agit « des communes de Mbouda, Santchou, Bafoussam II et III, Bangourain et Foumbot ».
Au cours de la rencontre, il Ă©tait question pour mener Ă  bien ce projet, de mettre sur pied un groupe de travail communal dirigĂ© par le maire. Ce dernier reprĂ©sentĂ© par le 4Ăšme adjoint Nsanu Eric NEBA, a dans son mot de bienvenue, rappelĂ© la valeur que la municipalitĂ© accorde Ă  ces personnes dĂ©placĂ©es : « la question des dĂ©placĂ©s internes est un sujet trĂšs sensible dans la Commune de Dschang, pour des raisons gĂ©ographiques, la Commune a Ă©tĂ© fortement sollicitĂ©e par ces dĂ©placĂ©s mais Ă©galement pour des raisons historiques et pour des raisons d’hospitalitĂ© » ; avant de rappeler quelques actions initiĂ©es depuis le dĂ©but de la crise pour accompagner ces personnes qui cohabitent harmonieusement avec les populations de Dschang.
Le chef de la mission, Patryck Bilounga, prenant la parole Ă  son tour pour prĂ©senter les motifs de la prĂ©sence de l’équipe qu’il conduit Ă  Dschang, a fait connaitre les objectifs du programme et la dĂ©marche Ă  suivre pour mener Ă  bien ce projet. Ainsi, aprĂšs cette rĂ©union technique avec les forces vives de la commune, le projet qui porte sur le choix des villages bĂ©nĂ©ficiaires et des mĂ©nages potentiellement bĂ©nĂ©ficiaires de la phase G1 des transferts monĂ©taires d’urgence (TMU) se fera suivant les objectifs ci-aprĂšs :, l’organisation des focus groups pour la mise en place du groupe de travail communal (GTC), l’organisation d’une rĂ©union avec les GTC, le choix des agents de ciblage d’urgence (ACU) au niveau de chaque village/ quartier bĂ©nĂ©ficiaire et enfin la formation des ACU. Pendant deux semaines, toutes les activitĂ©s devront se dĂ©rouler afin qu’au bout de ce travail, que l’équipe du projet soit en possession du fichier complet des diffĂ©rentes familles enregistrĂ©es. Le chef de cette mission a rappelĂ© le montant de l’enveloppe dont bĂ©nĂ©ficiera chaque famille : « chaque famille bĂ©nĂ©ficiera au bout d’un an d’une enveloppe de 180.000 frs Ă  raison de 30. 000 frs aprĂšs chaque deux mois


bien plus encore un programme d’accompagnement sera mis en branle par notre opĂ©rateur de terrain et exĂ©cutĂ© par les bĂ©nĂ©ficiaires, ils seront sensibilisĂ©s dans le cadre des actions citoyennes, des actions sanitaires, des activitĂ©s gĂ©nĂ©ratrices de revenus et bien d’autres ». A la prochaine rentrĂ©e scolaire, tous les mĂ©nages bĂ©nĂ©ficiaires pourront dĂ©jĂ  avoir leurs cartes d’enrĂŽlement, ce qui leur permettra de passer facilement Ă  la caisse.
Le projet filets sociaux (PFS) est un programme du gouvernement initiĂ© par le PrĂ©sident de la RĂ©publique S.E Paul Biya et coordonnĂ© par le ministĂšre de l’économie, de la planification et de l’amĂ©nagement du territoire (MINEPAT) ; il est un systĂšme de transfert monĂ©taire non contributif aux populations les plus vulnĂ©rables sĂ©lectionnĂ©es suivant une approche participative Ă  la fois communautaire et scientifique qui bĂ©nĂ©ficie des fonds propres du gouvernement et de l’appui financier de la Banque Mondiale, de l’appui budgĂ©taire sectoriel du 3Ăšme C2D et de l’agence française de dĂ©veloppement (AFD) et qui accorde depuis 2012 des transferts monĂ©taires Ă  environs 3 000 000 mĂ©nages au Cameroun.
D.TSAPGOU