C’est la substance de la réunion technique de présentation du projet Filets Sociaux aux forces vives de la Commune de Dschang à laquelle la Salle des Actes de la Mairie éponyme a servi de cadre le 18 Août 2021. Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mission qu’effectue une équipe de l’Unité de Gestion dudit projet jusqu’au 22 Août prochain à Dschang. Elle est conduite par Patryck Bilounga, Responsable Informatique et du Système d’Information de Gestion dudit projet.
500 familles des déplacés internes vivant dans la Commune de Dschang vont bénéficier d’un appui considérable du gouvernement dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des activités du programme des transferts monétaires d’urgences du projet filets sociaux d’ici la prochaine rentrée scolaire.
Dschang qui ne faisant pas partir de la carte de pauvreté du MINEPAT, a été choisie avec plusieurs autres localités de la région de l’Ouest, de la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest.
La réunion technique susmentionnée s’est tenue dans la salle des actes de l’hôtel de ville de Dschang le mercredi 18 aout 2021. Elle a été présidée par l’adjoint au Sous-Préfet de l’Arrondissement de Dschang, Franck ZE qui, a, dans son allocution de circonstance, rappelé aux différentes sectorielles et invités à cette rencontre que : « la Commune de Dschang a été choisie parmi d’autres communes bénéficiaires de ce projet au profit de 500 ménages des déplacés internes qui seront choisis à partir des critères de pauvreté et de vulnérabilité avérés arrêtés par notre communauté ». Plus loin, il a précisé qu’en plus de la Commune de Dschang, beaucoup d’autres communes de la région de l’Ouest seront bénéficiaires tout aussi du même nombre de ménages chacune pour ledit programme ; il s’agit « des communes de Mbouda, Santchou, Bafoussam II et III, Bangourain et Foumbot ».
Au cours de la rencontre, il était question pour mener à bien ce projet, de mettre sur pied un groupe de travail communal dirigé par le maire. Ce dernier représenté par le 4ème adjoint Nsanu Eric NEBA, a dans son mot de bienvenue, rappelé la valeur que la municipalité accorde à ces personnes déplacées : « la question des déplacés internes est un sujet très sensible dans la Commune de Dschang, pour des raisons géographiques, la Commune a été fortement sollicitée par ces déplacés mais également pour des raisons historiques et pour des raisons d’hospitalité » ; avant de rappeler quelques actions initiées depuis le début de la crise pour accompagner ces personnes qui cohabitent harmonieusement avec les populations de Dschang.
Le chef de la mission, Patryck Bilounga, prenant la parole à son tour pour présenter les motifs de la présence de l’équipe qu’il conduit à Dschang, a fait connaitre les objectifs du programme et la démarche à suivre pour mener à bien ce projet. Ainsi, après cette réunion technique avec les forces vives de la commune, le projet qui porte sur le choix des villages bénéficiaires et des ménages potentiellement bénéficiaires de la phase G1 des transferts monétaires d’urgence (TMU) se fera suivant les objectifs ci-après :, l’organisation des focus groups pour la mise en place du groupe de travail communal (GTC), l’organisation d’une réunion avec les GTC, le choix des agents de ciblage d’urgence (ACU) au niveau de chaque village/ quartier bénéficiaire et enfin la formation des ACU. Pendant deux semaines, toutes les activités devront se dérouler afin qu’au bout de ce travail, que l’équipe du projet soit en possession du fichier complet des différentes familles enregistrées. Le chef de cette mission a rappelé le montant de l’enveloppe dont bénéficiera chaque famille : « chaque famille bénéficiera au bout d’un an d’une enveloppe de 180.000 frs à raison de 30. 000 frs après chaque deux mois………bien plus encore un programme d’accompagnement sera mis en branle par notre opérateur de terrain et exécuté par les bénéficiaires, ils seront sensibilisés dans le cadre des actions citoyennes, des actions sanitaires, des activités génératrices de revenus et bien d’autres ». A la prochaine rentrée scolaire, tous les ménages bénéficiaires pourront déjà avoir leurs cartes d’enrôlement, ce qui leur permettra de passer facilement à la caisse.
Le projet filets sociaux (PFS) est un programme du gouvernement initié par le Président de la République S.E Paul Biya et coordonné par le ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (MINEPAT) ; il est un système de transfert monétaire non contributif aux populations les plus vulnérables sélectionnées suivant une approche participative à la fois communautaire et scientifique qui bénéficie des fonds propres du gouvernement et de l’appui financier de la Banque Mondiale, de l’appui budgétaire sectoriel du 3ème C2D et de l’agence française de développement (AFD) et qui accorde depuis 2012 des transferts monétaires à environs 3 000 000 ménages au Cameroun.
D.TSAPGOU