Pour le compte de l’année scolaire 2021-2022, les paquets minima ont été remis aux responsables des écoles primaires publiques et d’application de l’arrondissement de Dschang le jeudi 9 septembre 2021, trois jours après la rentrée scolaire au Cameroun. Au cours de la cérémonie présidée par le Maire Jacquis Kemleu Tchabgou qui s’est tenue dans la Salle des Actes de la Mairie de Dschang, du matériel pédagogique et didactique a aussi été remis au centre d’alphabétisation formel de Zintso et au centre d’éducation non formel CIBAEVA, ceci en respect de la volonté de l’État qui a fait de l’alphabétisation, l’éducation non formelle et la vulgarisation de la préscolarisation son principal cheval de batail contre la pauvreté ambiante, comme l’a reconnu Mathieu Antoine FOLEFACK, inspecteur de l’Éducation de Base pour l’Arrondissement de Dschang.
Si ailleurs, cette volonté du Gouvernement peine à être implémentée, à Dschang, l’Exécutif Municipal a pris la mesure de ce que tous les regards sont braqués sur la Commune, chef-lieu du département de la Menoua pour l’implémentation de la Décentralisation. Jacquis Gabriel Kemleu Tchabgou, a, dans son allocution, signalé que son équipe et lui sont conscients qu’une politique enfance-jeunesse a toujours un caractère éducatif. Il a cité le penseur Hannah Arendt, qui dit qu’il s’agit d’aider « ceux qui arrivent au monde, à s’intégrer à un monde déjà là, à en hériter en quelque sorte, mais aussi à s’y construire et in fine à contribuer à le construire ». Un choix porté sur l’inclusivité qui selon l’édile de Dschang, « appelle à mettre l’accent sur l’éducation formelle et donc scolaire ou informelle en ayant à l’esprit tous les espaces d’acquisition culturels, socioculturels, sportifs, mais aussi d’éducation à la citoyenneté ».
Dans l’esprit d’une gouvernance partagée voulue et insufflée par la Mandature des défis, la politique éducative implémentée à Dschang pense en effet « de plus en plus aux initiatives non encadrées des jeunes, à leur désir d’occuper l’espace public, à leur capacité à expérimenter hors des cadres institués, voire à les bousculer », a rappelé Jacquis Kemleu avant de marquer son désir de toujours compter sur la qualité des enseignements que dispensent les enseignants de Dschang. Le Maire de Dschang voudrait en effet se rassurer d’avoir dans les prochaines années, de la matière nécessaire pour implémenter la vision de l’institution qu’il dirige aujourd’hui.
Au sujet des conditions d’exercice de la profession d’enseignant à Dschang, le Maire Kemleu a reconnu que beaucoup reste à faire, mais a invité les enseignants à ne pas se décourager ; « Notre politique de développement intègre au premier rang de nos réalisations, des aménagements qui rendent fluide la mobilité et donc améliorent vos conditions d’accès à vos lieux de service ».
Au nom des directeurs, directrices présents, enseignants ainsi que du reste de la communauté éducative, Mathieu Antoine FOLEFACK a salué la promptitude avec laquelle l’Exécutif Municipal met les paquets minima (matériels pédagogiques et sanitaires) qualitativement et quantitativement satisfaisants à la disposition des éducateurs. En effet, la même cérémonie s’est tenue pour le compte de l’année scolaire passée le 7 octobre 2020 pour une rentrée qui a été effective au Cameroun deux jours plus tôt. C’est une attitude qui, pour l’inspecteur d’Arrondissement de Dschang de l’Éducation de Base, traduit aussi la hauteur des ambitions des hommes de la Mandature des défis en matière d’éducation. Une attitude qui « s’est déjà manifestée dans plusieurs structures de l’éducation à travers l’équipement des salles de classe en tables-bancs, la participation à la réfection des bâtiments, la désinfection de l’Environnement scolaire etc. ; mais surtout par l’octroi d’un ordinateur complet à l’inspection d’Arrondissement de l’Éducation de Base de Dschang », a-t-il reconnu avant de porter à l’attention de l’Exécutif Municipal l’ensemble des doléances des éducateurs : réfection des toitures de certains bâtiments notamment à l’école publique Groupe 4 de Dschang, emportées par la tornade pendant les vacances ; réfection des bâtiments tombés en ruine du fait de l’âge dans certaines localités(EP de Nzong 1, Tchouadeng et Groupe 2 de Dschang) ; recrutement des enseignants à la charge de la Commune pour pallier le déficit dans les écoles etc.
Pour revenir aux paquets minima, objet de la cĂŠrĂŠmonie du jour, voici les quantitĂŠs acquises et redistribuĂŠes par la Commune de Dschang aux ĂŠcoles :
MatĂŠriel didactique
-1 200 cahiers de prĂŠparation A4 400 pages ;
-1 600 paquets de craies blanches ;
-722 paquets de craies couleurs ;
-10 000 bics bleus ;
-7 000 bics rouges ;
-400 registres d’appel et de notes mensuelles francophone ;
-40 registre d’appel et de notes mensuelles anglophones ;
-500 rames de papier ;
-8 000 chemises cartonnĂŠes ;
-876 correctors Bics ;
-73 agrafeuses ;
-219 ardoisines ;
-146 boites de cresyl de 1l;
-73 boites d’eau de javel de1l ;
-4 0000 enveloppes A4 ;
-876 crayons ordinaires B-B2;
-10 950 gommes LaurĂŠat ;
-7 300 taille-crayons ;
Kits de sport
-73 cordes Ă  sauter de longueur 5m ;
-73 ballons de football ;
-73 ballons d’handball ;
Kits hygiène
-73 seaux de 20l en plastique avec couvercle ;
-73 kilogrammes de clore ;
-219 gobelets en plastique ;
-2 190 morceaux de savon de 400 g ;

  • 73 seaux maçons de 10l ;
    -438 papiers hygiĂŠniques ;
    -73 boites à pharmacie complète.
    8 écoles ont aussi, lors de cette cérémonie, bénéficié de tables bancs confectionnées par la Commune de Dschang. Il s’agit de l’École Publique de Tchouadeng(23), École Publique de Ndah(23), École Publique Bilingue de Foto Chefferie(20), École Publique Groupe 4 de Dschang(20), École Publique de Ngui Groupe 1(20), École Publique de la Vallée(20), École Publique de Tsinkop(20),École Publique de Nzong Groupe 2(20).
    Ont aussi pris part à cette cérémonie, comme l’année dernière, des conseillers municipaux et responsables des services communaux.
    CDB