Appelé à prononcer la première allocution lors de la cérémonie officielle de présentation du certificat de conformité des produits, de la société BRC-CABRA, le Maire de la Commune de Dschang a décliné la vision de l’équipe de la Mandature des défis qu’il conduit depuis février 2020. Il a invité à cet effet tous les industriels qui, comme BRC-CABRA, se sont installés ou s’installeront à Dschang, à développer des initiatives écologiques dans les chaînes de production, notamment pour la transformation des matières premières en produits finis. Voici un extrait de cette allocution prononcé dans la salle multifonctionnelle du centre de promotion de la femme et de la famille, le vendredi 23 juillet 2021.
Mesdames, Messieurs,
On parle beaucoup aujourd’hui, des dividendes urbains de l’Afrique avec une empreinte particulière sur la prospérité accrue et le développement socio-économique soutenu qui résulteraient de l’expansion et de l’industrialisation de nos villes.
De tels bénéfices qui pourraient résulter d’une planification et d’une gestion active des villes par les gouvernants que nous sommes. Le Rapport économique sur l’Afrique de 2017, rédigé par des experts de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies fait spécialement mention de cette vision.
Mesdames, Messieurs,
Ce rapport, intitulé Urbanisation et industrialisation au service de la transformation de l’Afrique, est le cinquième qui souligne la nécessité d’une transformation structurelle via l’industrialisation. L’Exécutif Municipal de Dschang a, dès sa prise de fonction en fin février 2020, annoncé les couleurs d’une ville de Dschang industrielle. Et nous ne pouvons qu’être heureux qu’après le coup d’envoi qui n’a pas tardé à être donné par nous-mêmes, à travers l’acquisition, l’installation et la mise en fonctionnement de la première usine modulaire et semi-autonome de tri des déchets de l’Afrique subsaharienne, que la Coopérative Agricole et Brassicole S.A. nous emboite le pas en installant dans notre cité la Société Brasseries Royales du Cameroun, une aussi toute première pour une ville secondaire comme la nôtre.
Merci de nous ovationner cette évolution, merci d’applaudir pour féliciter cet investissement qui, au-delà d’autres avantages qu’il réservera à notre cité, notamment sur le plan économique, procurera de nombreux emplois à nos jeunes.
À l’image d’une célèbre bière camerounaise communément appelée « le champagne du Pays », voici des produits faits à Dschang qui feront du marketing de notre cité et qui de ce fait, amélioreront l’attractivité de notre territoire. On parlera certainement de la seule ville secondaire qui a sa pierre, et nous la tiendrons.
Permettez-moi d’ailleurs de saluer le sérieux affiché par cette coopérative qui a suivi avec succès tout le parcours indiqué pour obtenir dans notre Pays le certificat de conformité, qui est ce document qui lui permet de mettre ses produits sur le marché avec l’assurance qu’ils sont bons pour les consommateurs.
Mesdames, Messieurs,
En tant que décideurs locaux, nous travaillerons au développement des stratégies visant à exploiter davantage la croissance urbaine qui est inéluctable à Dschang et qui était jusqu’à un passé très récent, considérée comme un défi plutôt qu’une opportunité. Il faut que cela change. Notre leitmotiv, c’est que Dschang ait son mot à dire demain lorsqu’on parlera de l’industrialisation du Cameroun et de l’Afrique.
Et c’est pour soutenir cette vision qui est la nôtre que nous avons pris à bras le corps la question essentialiste qui pourrait freiner cet élan suivi aujourd’hui. En effet, l’Exécutif Municipal est pleinement conscient que ce rêve qui devient de plus en plus une réalité aujourd’hui, pourra ne pas perdurer si la question énergétique n’est pas adressée frontalement et efficacement.
C’est le lieu de marquer notre entière satisfaction des résultats des démarches entreprises depuis un moment pour la réhabilitation de l’ancienne centrale hydroélectrique qui a fait, par le passé, la fierté et le bonheur des habitants de cette cité.
C’est également le lieu d’inviter les potentiels autres investisseurs à tourner leurs regards aussi vers notre hinterland, notamment vers Nzideng-Fotetsa où le chantier de construction d’une microcentrale hybride se poursuit avec beaucoup de satisfaction. Il est bon de faire savoir que ceux qui dans les prochaines années voudront investir dans cette zone ou même à Lingang-Foto où une autre microcentrale est en cours d’érection, ne connaitront aucune difficulté sur le plan énergétique.
Aussi voudrais-je souligner, notre vision à Dschang plaide pour une attention particulière et soutenue sur la protection de l’Environnement. Notre engament plaide donc pour une « industrialisation verte », invitant à cet effet tous les industriels comme ceux qui nous convient ici aujourd’hui, à développer des initiatives écologiques dans les chaînes de production, notamment pour la transformation des matières premières en produits finis comme c’est le cas ici.
Avant de clore mes propos, je voudrais solennellement ici rassurer les promoteurs de cette société des efforts que nous ferons dans la limite de nos moyens, pour promouvoir et garantir la sécurité dans sa zone d’implantation et pour améliorer, comme nous le faisons partout, la mobilité afin que les conditions d’accès des citoyens et opérateurs chargés du ravitaillement soient durablement améliorées.
Pour toutes autres choses, la Commune de Dschang souhaite afficher ici sa détermination à accompagner toujours, la Coopérative Agricole et Brassicole S.A et futurs industriels qui s’installeront à Dschang, dans la réussite et le plein succès de leurs affaires dans, et à partir de notre ville.
Je vous remercie de votre bienveillante attention.
Dschang, le 23 juillet 2021
Le Maire
Jacquis Kemleu Tchabgou