DISCOURS DU REPRÉSENTANT DES STAGIAIRES À L’OCCASION DE LA CLÔTURE DE LA PREMIÈRE ÉDITION DES STAGES DE VACANCES DE LA MANDATURE DES DÉFIS À LA COMMUNE DE DSCHANG
Monsieur le Maire de la Commune de Dschang ;
Messieurs les Adjoints au Maire ;
Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux ;
Mesdames et Messieurs, chers Collègues Stagiaires.
Avant de prendre la parole, permettez-moi de me présenter. Je suis Caroline MATAFE, stagiaire affectée au service de communication de la Commune de Dschang.
Monsieur le Maire de la Commune de Dschang, Mesdames et Messieurs, chers Collègues Stagiaires, c’est un honneur pour moi de prendre la parole aujourd’hui dans cette somptueuse salle des actes de la Commune de Dschang en tant que représentant des stagiaires, à l’occasion de cette cérémonie de clôture de la première édition de stage de vacances initié par la Mandature des Défis.
Nous remercions le Comité d’organisation de cette cérémonie pour nous avoir donné l’opportunité de prendre la parole pour dire un mot au sujet du déroulement de ce stage de vacances qui prend fin aujourd’hui et dont nous avons été les heureux bénéficiaires. Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de rappeler qu’en réponse à un communiqué du Maire de la Commune de Dschang qui faisant appel à candidature pour le recrutement des stagiaires, nous étions nombreux à déposer nos dossiers pour solliciter un stage au sein de la Commune. Après étude des dossiers, les candidatures de 110 postulants ont été retenus. Ces 110 personnes constituées essentiellement des jeunes élèves et étudiants habitants de la Commune, mais aussi de ses environs. Il faut ainsi dire que cet appel lancé par l’Exécutif Municipal de la Mandature des Défis à la jeunesse pour l’inviter à contribuer à son niveau au développement du Cameroun en général, et au développement de la ville de Dschang en particulier a été très bien reçu. Par ailleurs, ce stage de vacances s’inscrivait aussi en droite ligne de la politique sociale de la Mandature des Défis car il visait aussi à accompagner sur le plan financier les différents élèves et étudiants retenus dans la préparation de leur rentrée scolaire ou académique. Le décor ayant ainsi été planté, il nous importe de relever que notre propos sera structuré autour de trois points précis, d’abord l’organisation et la répartition des stagiaires, ensuite le déroulement du stage proprement dit, et enfin nous donnerons nos impressions à l’issue du déroulement de ce stage.
Relativement à l’organisation et la répartition des stagiaires, il faut dire que la Mandature des Défis a pris toutes les dispositions pour le stage se déroule dans l’ordre et la sérénité. C’est ainsi que l’Exécutif Municipal a commencé par désigner des responsables chargés de la coordination et de la supervision des stagiaires. Il s’agit notamment du A3 Landry TOUKAM, le Conseiller ABDAL Maalik MOUNYCHA et le Conseiller Veector DONZE. Ces derniers ont procédé le lundi,09 août 2021 après le mot de lancement officiel du Maire Jacquis KEMLEU à l’organisation et la répartition des stagiaires.
S’agissant de l’organisation, nous devons retenir que le stage a été organisé en fonction des différents services qu’offrent la Commune de Dschang. C’est ainsi que le service l’hygiène et la salubrité, le service des affaires générales et le service de la communication étaient impliqués. C’est dans ces différents services que les stagiaires ont été déployés. À cet effet, les élèves et les étudiants de la Faculté des Sciences ont rejoint le service de l’hygiène et la salubrité ; les étudiants de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines et ceux de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion ont été affectés aux Affaires générales tandis que les étudiants des Sciences Juridiques et Politiques rejoignaient le service de la communication. C’est au sein de ces différents services que nous avons effectué notre stage.
Parlant du déroulement du stage proprement dit, nous travaillions du lundi au vendredi de 07h30 à 14h. Le stage a débuté lundi le 09 août 2021 avec l’appel et l’identification des différents stagiaires. Cette opération préliminaire a permis aux superviseurs de savoir qui était présent ou absent, mais aussi d’identifier les différents stagiaires selon que nous étions des élèves ou des étudiants et selon nos Facultés respectives. Cette opération d’appel et d’identification était accompagnée de la distribution à tous les stagiaires présents des chasubles estampillées à l’avant du logo de la Commune de Dschang et derrière du slogan « La Mandature des Défis ». Une fois que nous étions vêtus de nos chasubles, la cérémonie de lancement officiel a débuté avec l’exécution de l’hymne national. Nous avons ensuite suivi le mot du Maire marquant le lancement officiel du stage de vacance au sein de la Commune de Dschang. Pour mieux rendre compte du déroulement de ce stage effectué au sein de la Commune, nous allons présenter les différentes tâches auxquelles nous étions assignés en fonction du service d’affectation.
D’abord au service de l’hygiène et de la salubrité, notre travail consistait à rendre la ville et la Commune propre. C’est ainsi que nous avons procédé au nettoyage de plusieurs secteurs de la ville et à titre d’exemple nous avons nettoyer les environs de la Préfecture, le tronçon entée Rectorat jusqu’au Lycée Classique, le tronçon Palais de Justice – Keuleng, le tronçon entrée campus – centre climatique – IRAD pour ne citer que ceux-ci. Notre travail consistait aussi à balayer les trottoirs et les rigoles du centre urbain. Équipés des balais, des pelles, des machettes et des brouettes, nous avons procédé à ces exercices durant toute la durée du stage. Au niveau de la Commune, notre travail consistait à laver les bureaux du personnel communal, les différentes salles, les fenêtres, les balcons, les couloirs et l’entrée de l’Hôtel de Ville. Pour mener à bien ce travail, nous étions munis des sceaux, des raclettes, des serpillères et des gants. Au service d’hygiène et salubrité, nous étions accompagnés par les employés de la Commune issus de ce service et ces derniers étaient aussi nos coordonnateurs et superviseurs sur le terrain.
Ensuite au service des Affaires générales, nous intervenions dans des domaines divers comme l’état civil, le recensement des personnes occupant de manière irrégulière de la voie publique pour le paiement de la taxe de l’OTVP. Nous avons aussi accompagné les agents de la Commune chargés du recouvrement des recettes communales et taxes connexes.
Enfin, au service de la communication, le travail consistait aller sur le terrain prendre des photos, des vidéos et à collecter les avis des autres stagiaires présents sur le terrain par le biais des interviews quant au déroulement du stage. Nous sommes aussi allés dans le cadre de cet exercice sur certains où la Commune entreprend des travaux pour recueillir les avis des populations relativement aux travaux que réalise la Mandature des Défis dans la ville en général et dans leur zone de résidence en particulier. Nous avons également été reçus par les radios Cheulah et Yemba, ainsi que par la chaîne de Télévision Dschang TV. Nos passages dans ces différentes chaînes de radio et Télévisions étaient des occasions pour nous de renseigner les populations de la ville de Dschang, non seulement sur le déroulement du stage de vacances, mais aussi sur l’ensemble des travaux importants que la Mandature des Défis effectue dans la ville de Dschang et ses environs. Sous la supervision du A3 Landry TOUKAM, nous avons visité les sites de dépotoirs et tris des ordures de Ngui et Siteu placés sous la Direction de l’Agence Municipale de Gestion des Déchets (AMGED). Durant notre stage au service de communication, nous avons aussi rédigé des articles qui portaient sur des sujets divers tel que l’histoire de la Commune de Dschang, la biographie de l’Exécutif Municipal de la Mandature des Défis, le bilan de la Mandature des Défis deux après à la tête de la Commune de Dschang et bien d’autres.
Le stage s’est terminé avec l’organisation d’un atelier de formation des jeunes stagiaires. Cet atelier de formation coordonné par l’Honorable Jeune YATCHEUN Dominique a permis à tous les stagiaires d’être outillés en ce qui concerne la prise de parole en public, la confiance en soi, les styles de leadership et les fonctions d’un bon leader.
Pour terminer notre propos et relativement à nos impressions, nous allons souligner qu’ayant été sélection pour effectuer ce stage à la Commune de Dschang, ceci nous a permis de gagner une remarquable et inédite pour certains d’entre nous ceci à plus d’un titre. D’abord en effectuant ce stage, nous avons pu apporter notre modeste contribution au développement de notre localité. Ensuite, ce stage nous permis de comprendre le fonctionnement de la Commune de Dschang et d’avoir une meilleure connaissance sur les travaux et les projets de la Mandature des Défis. Enfin, ce stage nous a été bénéfique d’une part sur le plan intellectuel avec la formation que nous avons reçue et d’autre part sur le plan financier en ceci qu’il s’agit d’un moyen efficace choisi par la Mandature des Défis pour accompagner les jeunes élèves et étudiants dans la préparation de leur rentrée scolaire ou académique.
Nous remercions infiniment le Maire de la Commune de Dschang Jacquis KEMLEU et toute son équipe pour nous avoir associé à cette initiative. Nous remercions l’Exécutif Municipal de la Mandature des Défis, l’ensemble du Conseil Municipal et tout le personnel communal pour le travail extraordinaire que vous accomplissez dans la ville de Dschang et ses environs et nous vous prions de continuer dans la même lancée. Nous promettons d’être toujours disponible pour accompagner la Mandature des Défis pour qu’ensemble, nous menons ce combat qui est de faire de la Commune de Dschang, la Commune la plus propre et la plus développée du Cameroun pour le bienêtre de ses populations.
Vive le Conseil Municipal de la Commune de Dschang ;
Vive l’Exécutif Municipal de la Mandature des Défis ;
Vive la Commune de Dschang.
Nous vous remercions pour votre bien veillante attention.

Article précédent𝙁𝙞𝙣 𝙙𝙚 𝙨𝙩𝙖𝙜𝙚 𝙙𝙚 𝙫𝙖𝙘𝙖𝙣𝙘𝙚𝙨
Article suivantJacquis Kemleu: « …𝗰𝗲 𝗷𝗼𝘂𝗿-𝗹à, 𝗶𝗹 é𝘁𝗮𝗶𝘁 difficile de 𝗿𝗲𝗰𝗼𝗻𝗻𝗮𝗶𝘁𝗿𝗲 𝘀𝗼𝗻 𝗲𝗻𝗻𝗲𝗺𝗶, 𝘀𝗼𝗻 𝗮𝗱𝘃𝗲𝗿𝘀𝗮𝗶𝗿𝗲, 𝗻𝗼𝘂𝘀 é𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗲 𝗷𝗮𝗺𝗮𝗶𝘀… »