Une mission du FEICOM-Ouest a séjournée dans la ville de Dschang le mardi 16 novembre 2021, à l’effet d’évaluer le potentiel écotouristique de la cité climatique. Car, tous les projets touristiques portés par Dschang intéressent la direction générale du FEICOM.
Mettant en application les recommandations de Philippe Camille Akoa, directeur général du FEICOM, au sujet du rapport sur l’état de développement local pour le compte du 1er semestre 2021, le chef d’agence régionale du FEICOM-Ouest a commis une mission dans la commune de Dschang, le mardi 16 novembre dernier, à l’effet de travailler à booster et développer le secteur touristique de la région, à travers le potentiel des villes de Foumban et Dschang. Ayant déploré, dans ce rapport du directeur général, l’absence d’un état des lieux des infrastructures d’hébergements dont le rôle n’est plus à démontrer dans le développement de l’industrie touristique, l’équipe conduite par Mveng, cadre au FEICOM-Ouest, qu’accompagnaient trois de ses collaborateurs, s’est entretenue avec deux directeurs d’établissements public communaux, dans la salle des actes de la mairie de Dschang. Au cours de ces échanges, qui ont insisté sur les projets portés par Dschang, il a été convenu d’élaborer un schéma directeur régional du tourisme (SDRT). Ces deux directeurs qui ont par la suite accompagné la délégation du FEICOM sur le terrain ont pour noms : Olivier Tiwoda, de l’Office de Tourisme de Dschang (OTD), Pascal Aimé Mbokouoko, de l’Agence Municipale de Gestion des Déchets (AMGeD). L’objectif de cette sortie de terrain a porté sur l’élaborer d’un plan d’assistance-conseil spécifique, au bénéfice des communes plus haut citées.
Une part non moins importante des attentions a été portée sur le site de la Base nautique, dont le développement et l’exploitation en offre de loisirs serait une aubaine pour les populations et les visiteurs, de la ville de Dschang. C’est à ce titre que les plus fortes des nombreuses perspectives, proposées par les techniciens municipaux, ont porté sur : comment faciliter la mobilité sur le terrain, à travers l’acquisition d’un véhicule de liaison touristique, apte à se déployer sur l’ensemble du département de la Menoua. Ce moyen de mobilité permettrait à coup sûr : de répertorier et inventorier le patrimoine touristique existant mais non viabilisé, d’accompagner les acteurs touristiques du terroir que sont les hôteliers, les restaurateurs et les artisans. Au cours de cette longue journée d’échanges, il a de même s’agi de l’élargissement de l’offre touristique sur les trois années à venir, par : l’aménagement et l’animation constante quotidienne de la Base nautique de Dschang ; l’aménagement des sites hydriques tels la cascade de Lingang et les chutes jumelles de Kola, par Fotsem-Lessing ; la valorisation du savoir-faire artisanal local, à travers la construction de la maison des artisans de la Menoua, et la restauration et l’exploitation du Centre climatique de Dschang. Parallèlement à la mise en œuvre de ces actions, un fort accent devra être mis sur la communication, pour une meilleure visibilité de la Destination Dschang. Les perspectives indispensables à l’atteinte de ces objectifs passent par la maîtrise de deux défis majeurs : la mobilisation des ressources financières et techniques, ainsi que l’évaluation des coûts réels des projets maturés. C’est armé de ce cahier des charges, bien fourni en informations, que l’équipe venue du FEICOM a quitté la cité universitaire, avec au cœur de ses préoccupations le développement de l’écotourisme, à travers la valorisation des festivals et de l’aménagement des sites naturels à fort potentiel écotouristique.
D. Tsapgou